Le domaine d‘expertise “Essais et Mesures” du Groupe Renault s’intéresse aux moyens et aux méthodes qui permettent de développer des véhicules fiables, conformes et au meilleur coût, avec l’intégration de systèmes d’aide à la conduite (ADAS) toujours plus évolués. Marc Pajon, Expert Leader en charge de l’unité, est aujourd’hui à la tête pour le groupe Renault d’un projet de consortium (regroupant PSA, Renault, SystemX, Valeo, Vedecom) codirigé par François Gaillard, VP Advanced Engineering Véhicule Autonome et Connecté chez PSA. Ce projet vise à industrialiser une approche originale pour la validation de ces systèmes complexes. Le consortium a fait appel à l’expertise de la SATT Paris-Saclay pour conforter leur vision stratégique de ce nouveau marché et identifier de nouveaux acteurs-clés.

PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT “ESSAIS ET MESURES” DU GROUPE RENAULT & SON PROJET

« Avec l’ensemble des partenaires, nous avons lancé le projet de la création d’une nouvelle entité qui permettra l’exploitation de bases de données de scénarios et d’une chaîne outillée. Ces outils seront à usage des concepteurs, des valideurs, et des testeurs, avec en particulier des spécialistes de la simulation, qui développent des systèmes d’aide à la conduite (ADAS) et auront recours à ces outils numériques. Cette entité sera l’aboutissement de 5 ans de recherche préalable au sein des deux instituts partenaires.

Le projet MOOVE de Vedecom a permis de construire une base de données de roulage de plus d’un million de kilomètres, en faisant circuler sur les routes des véhicules équipés de capteurs en mode acquisition de données. Ce travail les a amenés à inventorier de grandes classes de situations de conduite associées à des paramètres de haut niveau. Ces données sont la matière de base pour la création de cas simulables.

Avec SystemX et avec ces résultats entre autres a été créé une base de données structurée contenant un nombre important de cas décrits par une grammaire extrêmement précise (Renault, PSA et d’autres acteurs l’utilisent déjà) pouvant être traduits en cas simulables. N’importe quel nouveau scénario provenant d’une source externe pourra être intégré dans cette base, du fait de l’exhaustivité et de la couverture de la grammaire permettant de décrire ces scénarios.

Aujourd’hui, ce sont deux actifs de recherche que nous souhaitons industrialiser afin de les porter à un niveau utilisable par les membres partenaires dans leurs actions quotidiennes de conception, de tests et de simulation des ADAS et des AD. Pour l’équipementier, l’accent sera davantage mis sur le système. Quant au constructeur, il s’intéressera plutôt à la sécurité et à la validation du véhicule dans son ensemble, sur son domaine d’évolution. Cette décision d’industrialisation partenariale est fondée sur deux objectifs :

  1. Contribuer à la base de données européenne qui est en train de se construire. Participer à l’élaboration des futurs règlements qui permettront de valider les ADAS et AD avant leur mise sur le marché. Cette voix française, et son volet open data, seront en synergie avec les autorités pour avancer à l’échelle européenne.
  2. Créer une entité ouverte, autoporteuse et autonome, avec la recherche d’un équilibre entre ses dépenses et ses revenus. Pour cela, nous aurons une activité business qui s’adressera à des clients tiers qui pourront être des laboratoires, des centres d’essais et bien entendu d’autres constructeurs automobiles ou équipementiers.

OBJECTIFS DE L’ETUDE SATT PARIS-SACLAY

Pour bien formaliser ce travail, nous nous sommes adressés à la SATT.

La validation et l’homologation des systèmes d’aide à la conduite intégrés dans nos véhicules est fondée sur la prise en compte de la diversité des situations que peuvent rencontrer ces véhicules dans la vie de tous les jours. Il y en a une infinité. De nouveaux services de validation basés sur les données de roulage et sur la simulation de ces situations sont incontournables pour effectuer la validation des véhicules. Grâce à l’étude menée par la SATT, nous avons pu mieux cadrer nos plans d’actions et avoir un éclairage sur le panorama de ce nouveau marché.

BILAN DE VOTRE ACCOMPAGNEMENT SATT PARIS-SACLAY

Nous sommes extrêmement satisfaits des réponses données par la SATT Paris-Saclay, qui a fait une étude extrêmement complète, précise et avec beaucoup d’engagements. On a fortement apprécié cela, même si au départ ça n’a pas toujours été simple de se comprendre, puisque nous arrivions tous sur le projet. Par la suite, nous avons réussi à bien nous interfacer, avec une restitution de l’étude dans le délai que l’on avait fixé.

Nous avons obtenu un rapport et une présentation qui était à la fois clairs, instructifs, et orientant.

Nous avons eu la confirmation que notre stratégie était la bonne, avec l’existence de partenaires qui peuvent être intéressants pour nous et que l’on ne connaissait pas forcément, avec des informations complémentaires sur ce fameux paysage du marché, pas forcément partagé entre tous les membres. Cela nous a permis de faire une synthèse de nos connaissances et d’y ajouter d’autres connaissances.

L’apport initial de la SATT a été très important pour ce projet, et nous a conduit à passer le jalon de la faisabilité et poursuivre sur cette voie.

PERSPECTIVES DE VOTRE PROJET

Nous préparons actuellement la suite.

Concrètement, nous travaillons à la création d’une co-entreprise à l’horizon fin 2020 ou début 2021. Il y a notamment un travail juridique qui est en cours et sur lequel nous sommes aidés par le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles). Il y a ensuite toute une construction technique autour de la future plateforme de services, qui tirera profit de tous les actifs existants des projets MOOVE et SVA/MOSAR et des partenaires automobiles. La plateforme sera fédératrice et permettra de fournir des services et un standard que l’on vise stratégiquement.

Nous sommes aidés sur la dimension technique par Capgemini qui est bien connu des grands de l’IT. Pour la suite de la réflexion stratégique et business, nous avons souhaité travailler avec le cabinet Roland Berger qui est très présent en Allemagne, pour nous aider à construire le business plan, à préparer les partenariats et à défricher toute la partie juridique. Le cabinet a une grande expertise de ces sujets automobiles et vient compléter tout le travail qui a été initié par la SATT.

Enfin, nous voulons continuer d’ouvrir le projet vers plusieurs constructeurs, dont des constructeurs allemands très connus et de premier ordre pour le marché, ainsi que des constructeurs japonais. L’engouement est très fort et les discussions avancent bien.

Encore un grand bravo à la SATT pour cette contribution, et en particulier sur le jalon de la faisabilité qui n’était pas gagnée d’avance et qui a apporté des arguments importants dans la prise de décision. »

Marc PAJON, Expert Leader Essais et Mesures, Groupe Renault
François GAILLARD, VP Advanced Engineering Véhicule Autonome et Connecté, Groupe PSA


  CHIFFRES-CLÉS DIRECTION MARKETING DE L’INNOVATION – SATT PARIS-SACLAY

Depuis 2014, la SATT Paris-Saclay a …

  • rencontré 500 entreprises dont 80% PME/ETI
  • accompagné 150 entreprises dans la qualification de leurs besoins d’innovations
  • mis en place 10 offres de services dédiées à leur stratégie d’innovation
Découvrir les offres Entreprises SATT Paris-Saclay