Versailles, le 5 mars 2022 – Le 13 décembre dernier, les associés de la société SEED IN TECH ont entériné une première levée de fonds de 234k€ afin de supporter le démarrage opérationnel et accompagner les prochaines étapes de développement technique et de déploiement commercial. Cette étape clé pour la société a été franchie avec un club deal composé de 3 investisseurs aguerris, de la SATT Paris-Saclay et d’AgroParisTech Innovation qui viennent apporter leur expérience à l’équipe fondatrice.

Créée en août 2021 par Frédéric Chauffour, Omaé Pozza, Hugues Dumas et Loïc Rajjou, SEED IN TECH valorise une technologie d’amorçage des semences développée au sein des laboratoires de l’Institut Jean-Pierre Bourgin (INRAE / AgroParisTech), notamment grâce au soutien de la SATT Paris-Saclay, au travers d’un programme de maturation de deux ans, et de l’accompagnement d’AgroParisTech Innovation. L’amorçage des semences consiste à initier et stimuler le processus de germination afin d’améliorer la levée des plantules et la tolérance aux aléas climatiques.

L’objectif de la jeune société francilienne est donc de renforcer les semences pour maximiser les performances et la résilience des variétés végétales dans un contexte de réduction de l’empreinte environnementale et d’adaptation au changement climatique. Par une compréhension fine des mécanismes moléculaires de la germination, SEED IN TECH conçoit et développe de nouvelles approches d’amorçage des semences via des procédés de stimulation bio-sourcés et bio-inspirés.

Les capitaux confiés viennent soutenir la structuration opérationnelle de SEED IN TECH avec notamment la mise en place d’un laboratoire et d’une chaine pilote de traitement de semences ainsi que trois premiers recrutements.
Frédéric Chauffour, Président de SEED IN TECH, se félicite : « Au-delà de l’aspect financier qui est, bien entendu, indispensable pour le déploiement de notre technologie, nous sommes ravis de pouvoir compter sur nos nouveaux associés pour nous accompagner dans le développement de la société et bénéficier de leurs conseils et de leur retour d’expérience pour maximiser nos chances de réussite ».

Cette levée de fonds va être amplifiée par le mécanisme French Tech Seed de la Banque Publique pour l’Investissement (Bpifrance) dont la vocation est de financer l’amorçage des start-ups à forte intensité technologique et en phase de post-maturation. L’effet levier du dispositif sur l’investissement privé a ainsi permis à SEED IN TECH de lever 250K€ auprès de Bpifrance sous forme d’obligations convertibles.

Télécharger le communiqué de presse