Paris, 16 mars 2022 – En 2021, la dynamique Deeptech, portée par l’ensemble des acteurs, s’est accélérée sur l’ensemble du territoire, à la fois en termes d’émergence, avec près de 250 startups créées en 2021, et de croissance (les montant levés sur l’année enregistrent une hausse de 90% vs 2020). Bpifrance a confirmé son rôle moteur dans la stimulation de l’écosystème d’émergence et dans le soutien à l’innovation. Cette dynamique, qui se traduit déjà sur le plan économique, est amenée à s’accélérer sous l’impulsion du Plan France 2030.

Le Plan Deeptech a été lancé en janvier 2019 avec l’objectif de faire de la France un acteur majeur de l’innovation de rupture à l’échelle internationale. Ce plan, doté de 3 Md€ d’ici 2025 se déploie selon trois axes :
  • stimuler la création avec un objectif annuel de 500 startups deeptech créées,
  • accompagner la croissance et construire les leaders industriels de demain par une mobilisation massive de moyens, avec pour objectif l’émergence de 10 licornes Deeptech d’ici 2025 et 100 sites industriels par an à l’horizon 2030
  • dynamiser les écosystèmes d’innovation sur les territoires et par filière.
« Tous les voyants de la Deeptech sont au vert, avec une mobilisation sans précédent des acteurs de l’écosystème sur l’ensemble du continuum pour faire émerger, financer, accompagner les projets des entrepreneurs qui construisent aujourd’hui la France de demain.  Les Deeptech impactent déjà le tissu industriel et économique. » constate Paul-François Fournier, Directeur exécutif Innovation de Bpifrance. « Avec France 2030, elles vont bénéficier de moyens supplémentaires massifs pour devenir des leaders économiques et industriels. »

Les chiffres clés du Plan Deeptech sur l’année 2021 :

– 250 startups Deeptech créées sur l’année (+ 26% vs 2020) ;
– 559 M€ de financement[1] (+ 80% vs 2020) en faveur de 553 startups ;
– 2,3 Md€ levés par les startups Deeptech (+ 91% vs 2020) dont 375 M€ investis directement par Bpifrance ;
– 401 M€ (+ 84 % vs 2020) souscrits par Bpifrance dans les fonds Deeptech, soit 1,6 Md€ de capacité d’investissement disponible pour accélérer la croissance des startups ;
– + 75% de candidatures au concours i-PhD
– 504 membres de la communauté Deeptech (+ 200 vs 2020)

Un changement culturel profond à l’œuvre dans le monde académique, qui porte ses fruits

Bpifrance estime qu’en 2021, près de 250 startups deeptech[2] ont été créées en France, en hausse de 26% par rapport à 2020. Ces créations sont portées par le secteur de la santé, qui représente près de 40% des nouvelles startups deeptech, ainsi que par l’industrie pour 20%. Si cette tendance se poursuit, l’objectif de 500 startups deeptech annuelles sera atteint dès fin 2024.

Ce constat résulte de la forte mobilisation des écosystèmes académiques au niveau local, ainsi que des initiatives et services mis en place par les acteurs de la valorisation en collaboration avec Bpifrance, pour sensibiliser les chercheurs à la création d’entreprise et accompagner les porteurs de projet, telle que la plateforme lesdeeptech.fr, mise en ligne en septembre 2021 et qui compte déjà 16 000 utilisateurs.

Ainsi, au-delà des 43% de doctorants prêts à créer leur startup, ce sont plus de 70% de leurs encadrants qui souhaitent plus d’incitation à l’entreprenariat par leurs institutions[3]. Preuve en est les succès du concours i-PhD (+75% de candidatures), et les évènements de sensibilisation « Deeptech Tour » et « La Deeptech voit BIG » qui ont réuni près de 10 000 participants.

Lire la suite

LA SATT PARIS-SACLAY, UN ACTEUR TRES IMPLIQUE DANS LE PLAN DEEPTECH

« Notre activité principale est celle de la création de start-up deeptech : 100% des 23 start-up issues des projets de maturation le sont ! La SATT Paris-Saclay intervient aussi dans de nombreuses actions du Plan Deeptech (I-Lab, I-PHD, SIA DTAPS, SIA BLAST, French Tech Seed Paris-Saclay) et utilise fortement la plateforme « Les Deeptech », avec notamment l’outil de recherche de fondateur, « Tandem et l’outil dédié au financement des start-up « Euroquity » ! »