Vitrine technologique

VIVODOGMA

Dispositif de distraction ostéogénique activée magnétiquement

Investissement : 692 k€

Domaine d’application : Santé

Domaine scientifique : Biologie et Chimie médicinale

Établissement(s) : ENSTA ParisTech - École polytechnique - AP-HP - Université Paris-Descartes

Valorisation : Technologie à commercialiser

#DispositifMedical #ChirurgieMaxillo-faciale #DistractionOsteogenique

CAS D'USAGE

La distraction ostéogénique est une procédure de chirurgie maxillo-faciale permettant de corriger des défauts de croissance, liée à des malformations faciales congénitales, pour des raisons orthodontiques, morphologiques ou respiratoires.

Elle est basée sur une ostéotomie (fracture de l’os) suivie de l’élongation du cal formé, ce qui permet d’allonger l’os.

L’allongement osseux progressif se fait par l’activation mécanique du distracteur mis en place de part et d’autre de la fracture, grâce à une tige transcutanée.

La distraction permet ainsi d’écarter les deux morceaux de l’os jusqu’à la distance souhaitée. Cette procédure est source d’inconfort (douleur et stress du patient et des parents), d’infections et de cicatrices importantes.

AVANTAGES

VIVODOGMA a pour objectif le développement d’un distracteur à activation magnétique : l’élongation de l’os est entraînée par la rotation d’une vis solidaire d’un aimant interne et couplé à un aimant externe permettant au parent et au personnel hospitalier de réaliser la distraction.

Ainsi aucune pièce de l’activateur externe du dispositif ne traverse la peau : les douleurs et l’anxiété liées à l’activation sont limitées, les complications liées aux infections et aux cicatrices sont supprimées, et cela permettrait d’en augmenter la fréquence et donc la vitesse de l’élongation.

APPLICATIONS

Le produit développé par VIVODOGMA a pour cible principale les distracteurs ostéogéniques cranio-maxillo-faciales (élongation de plaques osseuses au niveau du visage et crâne) ainsi que les activateurs lors du traitement de malformations ou de traumatismes chez l’enfant.