Vitrine technologique

DTR8

Traitement de la Glomérulonéphrite rapidement progressive

Investissement : 466 k€

Domaine d’application : Santé

Domaine scientifique : Biologie et Chimie médicinale

Établissement(s) : CEA - Inserm -
AP-HP - Université de Paris

Valorisation : Essaimage en cours / réalisé

#MaladieAuto-immune #GNRP #ProteineTherapeutique

CAS D'USAGE

La Glomérulonéphrite Rapidement Progressive (GNRP) est une maladie auto-immune très rare (moins de 10 cas par million d’habitants par an dans le monde) entraînant de façon irréversible la perte de la fonction de filtration rénale. Selon les types de GNRP, les taux de mortalité peuvent aller jusqu’à 50%.

Il n’existe pas de traitement spécifique : des combinaisons d’immunosuppresseurs et d’anti-inflammatoires (type corticoïdes) sont utilisés mais sont peu efficaces et entraînent une qualité de vie du patient dégradée par les effets secondaires et une dysfonction rénale persistante.

AVANTAGES

Le projet DTR8 vise le développement d’une protéine thérapeutique qui agit spécifiquement sur les cellules rénales : l’action est immédiate et la récupération des fonctions rénales est possible. En complément aux anti-inflammatoires, il devrait permettre la réduction de leurs doses et des effets secondaires associés.

APPLICATIONS

Patients atteints de GNRP de type 3 en traitement de première intention ou en cas de rechute.