EikoSim, start-up issue de la SATT Paris-Saclay deeptech factory, s’engage pour développer auprès de ses clients l’utilisation de l’imagerie pour l’exploitation de leurs essais mécaniques. Safran Ceramics, en charge de développer les solutions haute température pour l’aviation de demain, a pu s’appuyer sur l’expertise des équipes d’EikoSim pour développer un plug-in thermique intégré au logiciel EikoTwin DIC, capable de donner une vision complète des écarts calcul/mesures, à l’échelle des pièces complexes testées.

Le plug-in “Thermique” d’EikoTwin DIC, commercialisé depuis janvier 2021, a été développé en collaboration avec Safran Ceramics. Il permet d’associer les capacités de mesure d’EikoTwin DIC (déplacements, déformations) aux images de caméras infrarouges. Ceci permet de faire le lien entre température et déformations directement sur le maillage de simulation. L’utilisateur peut également intégrer des capteurs de température (thermocouples, pyromètres). Ainsi, il peut compléter les moyens de mesures généralement utilisés en thermo-mécanique.

« Je travaille à Safran Ceramics, centre d’excellence des composites haute température du groupe Safran. Nous sommes en charge de développer les solutions haute température pour l’aviation de demain. A ce titre, nous réalisons de nombreux essais à chaud pour lesquels le dialogue essai/calcul est indispensable en vue d’en tirer l’ensemble des informations utiles. Nos essais sont donc fortement multi-instrumentés, en particulier via de l’instrumentation thermique.

Auparavant, nous utilisions pour recaler nos modèles d’essai, soit une très petite partie des données de champ issues de nos caméras thermiques, soit l’ensemble des données mais extraites via des procédures complexes à mettre en œuvre et très géométrie-dépendantes. Sur la base des demandes de nos ingénieurs, les équipes d’EikoSim ont développé un plug-in thermique intégré à EikoTwin DIC qui permet de bénéficier du formalisme de l’outil pour exploiter nos observables thermiques. 

Cela nous a permis de faire un saut très important en termes de qualité de nos recalages mais aussi en termes de temps d’exploitation. Nous sommes désormais capables d’avoir une vision complète des écarts calcul/mesures à l’échelle des pièces complexes que nous testons.

Benjamin Lacombe, Ingénieur en Conception Mécanique, Safran Ceramics

En savoir plus sur EikoSim